Bỏ qua nội dung

Quelques notes sur Cambridge

Tháng Chín 30, 2012

Quelques notes sur Cambridge (légendes des photos qui se trouvent quelques pages plus loin)

C’est une petite ville avec un peu plus de 100.000 habitants dont 20% sont étudiants des 32 Collèges qui forment l’Université de Cambridge.

“Humilitatis” – Humilité en Latin – est gravé sur le fronton d’un Collège. Ailleurs, quelque part d’autre, on trouve “Garde ta foy” en vieux français.

Pas de building ni gratte-ciel. La construction de la ville semble s’arrêter au 18 ou 19e siècle avec le Gothique comme style architectural. Toute la ville exhale une grande paisibilité avec la douce rivière Cam, avec les espaces verts et des ponts romantiques comme dans les contes d’autrefois. Dans chaque rue, au bout d’une ruelle, se trouve au moins un Collège. Les noms de King College, Trinity, St John, Robinson, … n’ont pas besoin d’être gravés en gros sur des plaques en bronze. On les connaît. Tous les Collèges sont des bâtisses, des châteaux ou des manoirs dotés de tourelles aux coins, des allées bordées d’arbres, des larges pelouses et des chapelles silencieuses. Le tout donne une atmosphère prospice à l’étude. Le gardien est aussi très “classique” avec son habit noir et son chapeau melon, comme au 19e siècle.

——–

Le vélo est le moyen fréquemment choisi par les étudiants pour se déplacer en ville. Sinon, les bus existent et sont très bien desservis en fréquence. De temps en temps, on peut rencontrer un étudiant d’origine asiatique qui s’intègre très bien dans le cadre.

——-

En se mêlant à la vie des jeunes, on apprend qu’il est difficile d’étudier à l’Université de Cambridge : le minerval s’élève à plus de 10.000 livres sterlings chaque année. A cela s’ajoute une somme équivalente pour s’inscrire dans un Collège, pour avoir un hébergement et compléter sa formation.

Effectivement, l’organisation des études universitaires à Cambridge – comme à Oxford – est spéciale : on s’inscrit à l’Université mais on vit et est guidé par des tuteurs dans le cadre d’un Collège. Chaque étudiant est suivi, en petit groupe, par des professeurs ou des thésards, avec des relations personnelles, des obligations de résultats. Le style revêt à la fois de l’enseignement mais aussi de la socialisation.

Les Collèges sélectionnent sévèrement les candidats-étudiants : ceux-ci doivent être diplômés de l’école secondaire avec une mention Très bien, il leur faut de la motivation et plein de capacités créatives, …. Ils doivent, la plupart du temps, passer un entretien individuel comme un entretien d’embauche.

Après le deuxième cycle, seules des élites peuvent accomplir leur thèse de Doctorat ou avoir une bourse de recherches post-doctorales à Cambridge. Tandis que pour y être enseignant, on n’ose pas penser aux conditions …

——–

Aucune Université ne se classe dans le top 5  au monde par hasard. Cambridge n’est pas une exception. Sa tradition est ancienne et remonte au 13e siècle.

Nguyễn Huỳnh Mai

Advertisements

Đã đóng bình luận.