Bỏ qua nội dung

Au clair de la lune

Tháng Hai 20, 2013

Dưới trăng giải chiếu hai hàng

Bên anh đọc sách bên nàng quay tơ

Deux nattes étendues sous la clarté de la lune

Sur une, tu lis

A côté de moi qui file de la soie

Deux vers et une structure sociale bien campée : l’épouse fait fonctionner le ménage pendant que le mari se prépare pour le prochain concours mandarinal.

Gái thì giữ việc trong nhà

Khi vào dệt cữi khi ra thêu thùa

Trai thì đọc sách ngâm thơ

Dùi mài kinh sữ để chờ kịp khoa

L’épouse gouverne le ménage

Elle tisse, elle brode

L’époux revise les classiques, déclame les poèmes

en vue du prochain concours

Pour le rêve du triomphal vinh qui bái tổ :

Ngựa anh đi trước võng nàng theo sau

Sur un cheval, le mari précède le hamac portant sa femme

en revenant au village, après le concours mandarinal

Pourtant, les concours sélectionnent sévèrement et la plupart du temps, le lettré reste quelqu’ un de dài lưng tốn vãi ăn no lại nằm (un long dos qu’il faut vêtir et nourrir pour qu’il paresse tout le long de l’année à ne rien faire d’autre que d’étudier) pendant que sa femme …

Quanh năm buôn bán ở mom sông,
Nuôi đủ năm con với một chồng
                             Elle fait du commerce sur le quai, toute l’année
                            Pour entretenir cinq enfants et un mari
                                       (Tu Xuong, en parlant de sa femme)
.
C’est cela, les rôles de la femme dans la société vietnamienne d’autrefois
.
Au fond, la répartition des tâches domestiques au Viêtnam autrefois n’est pas si différente des notions de rôles  affectifs et instrumentaux suivant Talcot Parsons ( Rôles domestiques et structure sociale).
Toutefois, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts depuis l’époque des concours mandarinaux et le statut de la femme a changé. Où peut-on encore trouver des épouses qui acceptent de vivre à l’ombre de leur mari ?
.
Nguyên Huynh Mai
Advertisements

Đã đóng bình luận.