Bỏ qua nội dung

Lettre à une nouvelle citoyenne du monde

Tháng Hai 14, 2014

Thư gửi một nữ công dân toàn cầu mới chào đời.

.

Te voilà avec nous sur cette terre. Sois la bienvenue, petite fille. Nous te souhaitons une vie heureuse.

.

Dire que tes parents t’ont attendue avec tout leur amour est une platitude, une vérité de La Palisse. Ils t’ont entourée depuis neuf mois, ils ont préparé ta chambre, ils ont choisi ton berceau et des vêtements, pièce par pièce, le tout de seconde main, pour ne pas trop polluer notre terre …

.

Plus que cela, ils t’entourent d’une philosophie précise “être avec le monde, en le rendant meilleur, en le respectant et en l’épargnant”.

.

Déjà, ton faire-part de naissance transporte ce message. Tes prénoms sont joliment mentionnés, la date de ta venue au monde avec ton poids et ta taille aussi – mais oui, ce sont par ces carractéristiques que tu t’annonces –. Tu t’introduis ainsi dans la société des hommes, des femmes et des enfants : me voici, je me présente, … Ta douceur, ta gentillesse seront vite ajoutées à cette énumération. On les remarque déjà à la maternité et on en découvrira encore d’autres, chez toi, sûrement.

.

P1110958(photo: M. Poirrier)

.

Tes parents ont pris le soins d’ajouter, un peu plus loin, sur le faire-part, les noms de tes marraine et parrain : te voilà bien prise en charge, petite nouvelle citoyenne du monde !

.

Et ce n’est pas fini : tes parents demandent aussi, en ton nom, aux destinataires de ces petits papillons, de t’aider à grandir dans un monde meilleur en faisant un don à l’ UNICEF (au lieu d’enrichir le commerce des listes de naissances !).

.

Parce que à côté de toi, existent beaucoup d’autres enfants qui vivent dans la misère, matérielle et morale.

.

Petite citoyenne du monde, grandis bien et profite bien de ta vie.

Ce soir, veux-tu une petite berceuse vietnamienne ?

La voici:

.

Gió mùa thu mẹ ru mà con ngủ năm canh chày, là năm canh chày thức đủ vừa năm … Hãy nín nín đi con hãy ngủ ngủ đi con, … con hời mà con hỡi con hỡi con hời hỡi con.

Dans le vent d’automne, je te berce pour t’aider à trouver le sommeil même si je dois veiller toute la nuit. Ne pleure plus mon enfant. Dors, mon enfant, mon enfant chéri.

Ôm con ra mái hiên nhìn đàn chim rộn ràng hót giữa (ơ) mùa xuân. Mừng con sẽ góp phần tương lai con đẹp lắm. Mẹ hát muôn lần. À á ru hời ơ hời ru…

Sous l’auvent, avec toi dans mes bras, je regarde les oiseaux qui chantent au printemps. Oh, ton bel avenir… Je chante mille et mille fois. À á ru hời ơ hời ru…

.

Nguyen Huynh Mai

 

 

Advertisements

Đã đóng bình luận.